Devenir AESH : Accompagner le handicap en milieu scolaire

Accompagnant Éducatif et Social Spécialisation école Inclusive : Accompagner le handicap en milieu scolaire

La formation pour devenir AESH, Accompagnants des élèves en situation de handicap, a été créée (enfin !) en 2016, pour renforcer l’accompagnement des élèves en situation de handicap, et elle va progressivement remplacer les Auxiliaires de vie scolaire (AVSco). Ces changements étant récents, le terme AVS est encore bien souvent utilisé.

Cette formation est une spécialisation au diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). Elle atteste des compétences nécessaires pour faciliter, favoriser et participer à l’autonomie des enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d’apprentissage, les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs.

 
C’est suite à une décision d’une commission pour l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), qui accorde ou non une aide humaine auprès d’un élève, que l’AESH va intervenir auprès de l’élève.
La décision, si elle est favorable, précise le nombre d’heures, si l’aide est individualisée ou collective, et indique vers quoi sera orientée l’intervention de l’accompagnant. La mise en œuvre de cet accompagnement appartient aux services de l’Éducation Nationale. Les parents sont alors invités à se rapprocher du directeur de l’école et de l’enseignant ou est scolarisé l’enfant, afin de prendre connaissance et de valider l’orientation de l’aide pédagogique et éducative apportée à leur enfant.

L’AESH intervient sur les temps scolaires, et éventuellement périscolaires (cantines, accueils de loisir avant et après la journée de classe).
Sur les temps scolaires, l’ AESH agit dans la classe sous la responsabilité pédagogique de l’enseignant et l’autorité du directeur de l’école ou du chef d’établissement. L’AESH fait partie de l’équipe pédagogique de l’école, ce qui inclut une coopération avec l’ensemble des professionnels : à l’organisation interne, à la vie et à au travail d’équipe de l’établissement.

 

Modalités d’intervention de l’AESH

L’auxiliaire de vie scolaire accompagne l’élève en lui permettant d’exploiter ses capacités et en favorisant son autonomie. La circulaire de 2003 définit ses missions :
Interventions dans la classe en concertation avec l’enseignant :

  • L’AESH apporte des aides matérielles et pratiques : installation dans la classe, aide à l’utilisation de matériel adapté, rappel des consignes, sollicitation de l’attention, aide à la concentration, incitation à l’effort et à la persévérance ;
  • L’AESH soutient l’élève dans ses apprentissages : il/elle vérifie la compréhension des consignes, les reformule et réexplique si nécessaire, aide aux manipulations, régule l’attention de façon adaptée. Son accompagnement, en étroite collaboration avec l’enseignant, doit être discret et attentif, en évitant toujours de se substituer à l’élève, de façon à laisser l’enfant ou l’adolescent handicapé exercer le plus pleinement possible son rôle d’élève ;
  • Participation à l’inclusion et à la vie scolaire : en aidant dans tous les actes qu’il ne peut pas faire seul, l’AESH permet à l’élève d’être intégré dans toutes les activités. De même, afin de faciliter et stimuler la communication entre le jeune handicapé et son entourage, l’ AESH peut être amené(e) à accompagner l’enfant dans les récréations pour l’encourager à jouer avec les autres et établir des relations. Il/elle prévient les situations de conflit ou d’isolement en créant les conditions de relations apaisées et saines ;
  • L’ AESH accompagne l’enfant aux sorties de classes occasionnelles ou régulières.

 
Accomplissement de gestes techniques en fonction des besoins de l’enfant : ces gestes ne requièrent pas de formation médicale ou paramédicale particulière :

  • aide aux gestes d’hygiène, à l’habillement, aux déplacements, aide pendant les repas.

 
Participation à la mise en œuvre et au suivi du Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) :

  • L’AESH peut être amené à participer aux réunions concernant le ou les élèves qu’il accompagne afin de définir le PPS ;
  • Il peut participer aussi à des réunions concernant la vie de l’école (réunions d’équipe éducative ou de suivi de scolarisation). Ces réunions sont comprises dans son temps de service.

L’AESH est soumis à une obligation de discrétion professionnelle.

 

L’accompagnement individuel ou collectif : AESH i et AESH co

L’AESH à plusieurs « champs » d’action :
 
AESH i. : AESH individuel, qui intervient auprès d’un enfant au sein d’une classe en primaire, collège ou lycée. Il est possible pour ce professionnel d’avoir plusieurs enfants ou adolescents dans plusieurs classes. Dans ce cas de figure, le temps de l’ AESH est donc partagé entre chacun des enfants proportionnellement aux besoins de l’enfant : 15h avec l’un et 5h avec un autre par exemple. Comme cet accompagnement est réévalué tous les ans au vu des progrès de l’enfant, l’accompagnement de l’ AESH peut changer d’une année sur l’autre : il peut être allégé, augmenté ou bien arrêté.

 
AESH co. : AESH collective, qui intervient dans une unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS – anciennement appelé CLIS). Cette classe, au sein d’un établissement, accueille jusqu’ à 12 enfants avec un enseignant spécialisé. Ces enfants ont tous un trouble ou un handicap. L’AESH va être amené à accompagner plusieurs des enfants de cette classe.

 

De quels types d’enfants l’AESH s’occupe-t-il ?

L’AESH s’occupe d’enfants étant reconnus avec un handicap par la Maison départementale du handicap (MDPH). Ces handicaps sont différents, et appelés aussi troubles. Il s’agit :

  • des troubles des fonctions cognitives ou mentales : déficience mentale
  • des troubles spécifiques du langage ou des apprentissages : les « DYS. »
  • des troubles envahissants du développement, dont l’autisme
  • des troubles des fonctions motrices : handicap physique
  • des troubles des fonctions sensorielles : auditif ou visuel
  • des troubles multiples associés : pluri ou poly handicaps

Le rôle de l’AESH est différent selon la nature des difficultés identifiées chez le ou les enfants qu’il/elle accompagne, selon l’âge et la classe de l’enfant.

Certains élèves ayant un handicap sont en effet très autonomes tout en étant très dépendants physiquement (difficultés motrices, absence de langage, troubles sensoriels sévères, etc.). D’autres sont peu dépendants physiquement mais manquent d’autonomie (handicaps mentaux, notamment).
La forme et le contenu de l’aide doivent s’adapter aux besoins variables et évolutifs de chaque élève. Les profils d’enfants accueillis à l’école sont donc très hétérogènes, la difficulté sera donc d’essayer de comprendre leur mode de fonctionnement. Pour cela, l’observation quotidienne et la coopération des parents seront d’un grand secours.

 

Qualités requises pour devenir AESH

L’AESH entretient des liens étroits avec les jeunes handicapés ou les élèves en difficulté. Afin de s’assurer de leur bien-être et de favoriser leur développement, il/elle est doté(e) de capacités de patience, de tact, de force morale et physique, de pédagogie et d’empathie. Il faut notamment :

  • Aimer le contact, la relation et le travail avec les enfants ;
  • Aimer être dans un milieu scolaire et aimer travailler en équipe ;
  • Avoir envie de transmettre et d’adapter des connaissances, des apprentissages scolaires (notions pédagogiques) mais aussi sociales et relationnelles (notions éducatives) ;
  • Avoir le goût de chercher à comprendre le comportement et fonctionnement d’un enfant particulier ;
  • Savoir communiquer ;
  • Savoir instaurer un climat de confiance, faire preuve d’écoute et de compréhension.

Cela donne un aperçu des qualités humaines indispensables pour exercer cette profession.

 
Intéressé par un tel projet professionnel ? Le diplôme pour devenir AESH est la spécialité « Accompagnement à l’Éducation Inclusive et à la vie ordinaire » du Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (DEAES) : Formation DEAES – Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social.

 
 

Vous avez apprécié(e) ? Faites-le savoir en partageant !