Inscription au concours infirmier

Comment s’inscrire aux concours infirmier des IFSI ?

Le concours est la seule voie d’accès possible à la profession d’infirmier. Que vous suiviez une préparation au concours infirmier ou non, pour passer le concours, il faut vous inscrire !
 
Première chose à savoir, il vaut mieux s’inscrire à plusieurs concours, et non à un seul : vous augmentez vos chances d’être acceptée dans un IFSI ! Inscrivez-vous à au moins 3 ou 4 concours différents. Par ailleurs, si vous choisissez des IFSI de petites tailles, vous aurez plus de chance, car il y aura moins de demandes (évidemment, ce n’est pas toujours possible ou facile en fonction de votre zone géographique).
 
Attention toutefois au budget à prévoir, car s’inscrire à des concours aux écoles IFSI coûte de l’argent : en moyenne entre 90€ et 120€ par inscription (à multiplier, donc, par le nombre d’inscriptions que vous ferez : soyez prévoyant à ce niveau !). Soyez également sûr(e) de vous : vous ne pourrez pas être remboursé(e) de vos frais d’inscription si finalement vous renoncez à concourir, quelle que soit la raison. Aucune exception, aucune dérogation (oui, c’est strict !).
 
Dernier conseil : ne tardez pas à vous inscrire : en cas de résultats identiques entre deux candidats, les IFSI prennent en compte la date d’inscription (et favorisent donc, évidemment, la date la plus ancienne, censée démontrer une plus grande motivation, que ce soit vrai ou non).

 

Conditions d’inscription aux concours infirmiers

Pour pouvoir s’inscrire, il faut respecter quelques conditions :

  • Condition d’âge : avoir au minimum 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission (aucune dispense n’est possible)
    • A savoir : il n’y a pas de limite d’âge supérieure.
  • Condition médicale : on lit ici et là qu’il faut obligatoirement être à jour de ses vaccins. En réalité, en ce qui concerne uniquement la passation des concours, non. Mais c’est mieux malgré tout : pour vous, déjà, mais aussi en cas de réussite au concours, car à ce moment-là il faudra être à jour des vaccinations obligatoires et pouvoir le prouver. Il faut anticiper. Sera nécessaire également, en cas de réussite au concours, un certificat médical d’aptitude à l’exercice de la profession. Ici encore, on anticipe !
  • Condition de diplôme : Le cas général, c’est : il faut être bachelier. Toutefois, il y a différentes exceptions, que nous détaillons ci-après.

Les conditions de diplômes pour l’inscription au Concours Infirmier

Le cas général

  • Soit être titulaire du Baccalauréat (n’importe lequel),
  • Soit être en Terminale (en vue, donc, d’obtenir le Bac à la fin de l’année scolaire). Attention : si vous vous inscrivez au concours en étant en terminale, vous ne pourrez être admis en école IFSI qu’en justifiant l’obtention de votre Bac. Si vous avez raté le Bac, ce ne sera pas possible cette année,
  • Soit être titulaire du Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (voir le texte pour le DAEU),
  • Soit être titulaire d’un titre admis en équivalence ou en dispense du Baccalauréat français (voir la liste des titres ou diplômes). Attention : si vous n’avez pas la nationalité française, vous devrez vous procurer une attestation du consulat ou de l’ambassade de votre pays d’origine qui certifie que le diplôme que vous possédez vous ouvre l’accès à l’université de ce pays d’origine.

 
Cas spécifique 1 : La voie de l’expérience professionnelle
Vous ne possédez ni le Bac ni d’équivalent, mais vous avez de l’expérience professionnelle : cela peut vous permettre de passer quand même le concours d’entrée des IFSI, si vous avez cumulé assez d’années, et si vous êtes sélectionné par un jury spécial

  • Si vous n’avez aucune expérience dans le secteur paramédical, il faut justifier de 5 années d’expérience professionnelle, quel que soit le secteur (phénomène en grande progression au sein des IFSI : environ 15 à 20% des candidats), OU justifier de 3 années d’expérience professionnelle dans le secteur paramédical
    • Ces années de travail sont évaluées au 1er janvier de l’année des épreuves
  • En plus de cette expérience s’ajoute une autre condition : être présélectionné(e) par un jury grâce à une épreuve spécifique. Il faut pour cela retirer un dossier auprès de l’Agence Régionale de Santé

Si vous êtes Auxiliaire de Puériculture ou Aide-soignant(e), et que vous justifiez de 3 années d’expérience professionnelle en équivalent temps plein, bonne nouvelle : un examen spécifique vous est réservé, et si vous le réussissez, vous êtes dispensé(e) de scolarité !

 
Cas spécifique 2 : Diplôme d’infirmier non européen
Si vous êtes titulaire d’un diplôme d’infirmier hors de la Communauté Européenne, vous pourrez vous inscrire à un concours spécifique afin d’obtenir une dispense partielle, voire totale dans certains cas, de scolarité.

 

Pourcentage de réussite au concours infirmier

En moyenne, le pourcentage de réussite est de 15 à 30%, en fonction des IFSI et des régions.

 
En cas de succès, si vous êtes reçu(e) dans plusieurs IFSI, choisissez celle qui est la plus proche de votre domicile : la scolarité dure 3 ans !
Attention : si vous réussissez le concours, les résultats ne seront valables que pour la rentrée durant l’année de sa validation. Il n’existe que deux dérogations à cette règle : le congé maternité ou la garde d’enfant.

 

Vous avez apprécié(e) ? Faites-le savoir en partageant !